-ParisSaintGermain/Toulouse - 15.12.2007 - L1

Bonjour Nicolas, peux-tu te présenter brièvement pour nos lecteurs.

Salut à tous, donc je suis joueur de football, professionnel depuis 11 ans maintenant, et joue à Luzenac en National. Je totalise environ 280 matchs de Ligue 1 et une cinquantaine de Ligue 2. J’ai commencé attaquant avant de devenir milieu de terrain défensif. J’ai joué les 3/4 de ma carrière en Ligue 1 à ce poste de milieu défensif. Je n’ai pas un gros palmarès mais j’ai joué une finale de Coupe de France en 2002 avec Bastia.

Tu as commencé au poste d’attaquant avant de devenir milieu de terrain défensif, explique nous un peu…

Cela date de mon passage de Toulouse à Bastia, je suis attaquant mais ne joue pas trop et ne prend pas de plaisir. Je ne suis pas un buteur mais plutôt le genre de joueur qui travaille beaucoup à côté. C’est lors de mon retour à Toulouse que l’idée pris forme avec Eric Mombaerts en Ligue 2. Nous en avons parlé et avons décidé d’essayer avec la réserve afin d’approfondir le poste de milieu de terrain. Le club cherchait un numéro 6  et me teste en Coupe de la Ligue à Clermont où je réalise un très bon match à ce poste. Il me reprend contre Bastia (mon ancien club) et nous nous imposons 1-0 grâce à un but de … Nicolas Dieuze ! Petit clin d’œil sympa du destin.

Après avoir connu la Ligue 1 et Ligue 2 avec Toulouse, Bastia, Le Havre et Grenoble, te voilà en National avec Luzenac, comment s’est passé cette saison?

Même si on a longtemps été à la lutte pour le maintien, nous avons réalisé une saison correcte. Sur le plan personnel je suis satisfait de ma saison, avec 36 matchs de championnat tout de même. Il y a beaucoup de joie, d’envie et de fraîcheur dans ce groupe. Moi mentalement j’étais un peu cramé, et j’avais justement besoin de ça, de fraîcheur. Vraiment un groupe de bons gars, et nous avons réussi à se maintenir entre autres grâce à ça. 

Nicolas Dieuze sous le maillot havrais
Nicolas Dieuze sous le maillot havrais

Quel est ton meilleur souvenir en tant que joueur?

Sans hésiter, la qualification en Ligue des Champions, quand Rennes prend ce but à Lille par Nicolas Fauvergue, mon sosie, à qui on a collé ma photo sur son casier à Lille (rires). Nous on gagne 3-1 contre Bordeaux avec le triplé d’Elmander. C’était extraordinaire, inespéré.  A part Elmander, personne n’a rejoué la Ligue des Champions. C’est un superbe souvenir. Autre très bon souvenir également, le maintien assuré en 2003-2004, nous avions 12 points à la trêve et nous arrivons à nous sauver avec 39 points à la fin du championnat !

Raconte nous un peu ce tour qualificatif de Ligue des Champions contre le grand Liverpool…

C’est un très bon souvenir, recevoir un club comme celui de Liverpool chez nous, c’est extraordinaire. Une belle fête, tu en prend plein la tête. On a souffert mais on s’est battu avec nos armes. Et puis Anfield c’est également sensationnel. 

Il prend même le dessus sur Peter Crouch de la tête, quel homme !
Il prend même le dessus sur Peter Crouch de la tête, quel homme !

Tu n’as pas joué en 2011-2012, pas trop difficile de revenir dans un club après une année sans compétition?

Le National ce n’est pas comme la L1 ou la L2 techniquement. Par contre c’est un championnat très physique, avec des joueurs dans l’anticipation et l’intelligence de jeu. Je me suis entretenu durant la saison mais il m’a fallu un bon mois pour être prêt physiquement et retrouver une bonne condition. Et puis ce n’est pas évident de couper à 33 ans ! Les efforts sont plus durs, il y a l’arrivée des enfants, les nuits sont parfois courtes. Mais ça, les supporters ont du mal à comprendre dans le football moderne. Le journaliste en général devrait rapprocher le fait que le footballeur est comme tout le monde, il a des problèmes familiaux, des enfants…

Tu arrives en fin de carrière Nicolas (et oui ça passe vite), quels projets par la suite?

J’aimerais continuer encore 1 an avec ce groupe, et essayer pourquoi pas jouer la première partie de tableau (5-10 au classement). J’ai également le 1er complexe sportif privé de foot à 5 de Toulouse, le complexe Bonitofoot (bonitofoot.com). 

Quelles différences fais-tu entre la Ligue 1 du début des années 2000 et celle d’aujourd’hui?

Nous avons une grosse différence, liée certainement à la politique d’après 2000. On cherche des joueurs puissants et rapides, même si certains joueurs arrivent à échapper à la règle et tant mieux pour le foot (Cabella, Thauvin…). On commence à reprendre des joueurs plus créatifs. Prenons l’exemple de Rennes ou de Toulouse, le recrutement ces derniers temps était basé sur la puissance athlétique, les deux clubs étaient surs de se maintenir car c’était solide, mais c’est tout. Cela manquait cruellement de créateurs. On cherche plus la puissance et l’explosivité plutôt que la technique. Il faut changer le regard sur les joueurs. Aujourd’hui, les joueurs ont vraiment l’impression d’être surveillés plutôt que supportés. Ils n’ont pas le droit à l’erreur ! C’est le football qui a créé ça ! On a créé des monstres, et les gens ont tapé dessus !

Tu es parrain d’une association « Un maillot pour la vie ». Peux-tu nous en toucher quelques mots?

C’est une association née il y a 13 ans à Toulouse. Nous organisons des rencontres avec des sportifs de haut niveau afin de récolter des fonds. Tous les hôpitaux de France ont été visités. Le but étant d’organiser aussi des moments de détente avec les enfants. Quand ils sortent de l’hôpital, ils peuvent aller sur différents événements sportifs comme les JO, Roland Garros et mêmes des événements locaux.

Soiree-de-Gala-pour-Un-Maillot-Pour-la-Vie

Quel club supportes-tu Nicolas?

Toulouse est mon club de cœur, le club de ma région. J’ai aussi un petit faible pour Lille en Ligue 1. J’aime leur jeu et le projet avec le Grand Stade. Sportivement, ça tient la route. Rennes aurait les moyens identiques mais ce n’est pas utilisé de la même manière. 

Merci à toi Nicolas et bonne continuation pour la suite des événements…

Piazzo, créateur et chroniqueur CDP

Un commentaire sur « Interview de Nicolas Dieuze »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s