1995

Il est loin le temps des Robert Pirès, Frédéric Meyrieu et autre Sylvain Kastendeuch au stade Saint Symphorien de Metz. La suite est plus difficile pour les grenats: à la fin de la saison 2001-2002, le club descend en deuxième division après 35 années consécutives au plus haut niveau du football français, ça pique. S’en suit ensuite un yo-yo entre la deuxième et première division jusqu’à la saison 2007-2008. La descente est définitive, adieu la Ligue 1, bonjour la Ligue 2 et le National…

Les rênes du club sont confiées à Bernard Serin, Molinari devient alors vice-président. Lors de la saison 2008-2009, les grenats terminent 5ème de Ligue 2 et manquent donc la montée. Victor Mendy et Papiss Cissé marquant à eux deux 25 buts cette saison là. Tiens au fait, vous voulez des nouvelles de Victor Mendy? Il joue actuellement en Azerbaïdjan, à Quabala. Sacré parcours.

En 2009-2010, nouvel échec pour Metz, avec une 4ème place de L2, la place du c** comme dirait l’autre. Cette fois s’en est trop, la saison qui suit sera fatale au club messin avec une 17ème place, pas bien glorieux, avant le pire…

C’est lors de la saison 2011-2012 que le FC Metz sombre en National après avoir terminé 18ème de Ligue 2, une véritable catastrophe pour ce club, adepte plutôt de la Ligue 1 que du National. Première fois que le club descend au 3ème échelon national… Mais c’était pour revenir encore plus fort (tintintin… musique de Star Wars!).

Le club remonte en Ligue 2 sans soucis avec une attaque de feu digne des plus grands noms tels que Gérald Baticle, Bruno Rodriguez ou encore Jonathan Jager (ouais moi aussi ça me fait rêver): Diafra Sakho et Yeni N’Gbakoto avec 38 buts à eux deux, sans déconner. A l’heure actuelle, le club messin est largement leader de Ligue 2 avec 10 points d’avance sur le 4ème. Comment ne pas penser à un retour en Ligue 1 des grenats? Après tout, ce club fait parti des noms du football français et doit, tout comme Lens, et Auxerre par exemple, retrouver le plus haut niveau. Saint Symphorien retient son souffle, et espère, revivre de grands moments comme au bon vieux temps. Jocelyn Blanchard et Phillipe Gaillot aiment ça.

Diafra Sakho, le buteur maison des grenats.
Diafra Sakho, le buteur maison des grenats.

Piazzo, créateur et chroniqueur CDP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s