bayer-04-leverkusen-s-kiessling-celebrates-his-goal-against-fc-nuremberg-their-german-first-division-bundesliga-soccer-match-in-leverkusen_4558112

Et oui, elle est de retour, notre chère coupe aux grandes oreilles, si jolie et si spectaculaire à la fois. Des huitièmes de finale de rêves au programme cette saison, avec une belle salade de grands clubs assaisonnée de passion et de talent. Pour notre cher pays, un seul représentant: le « fameux » Paris SG, et ses étoiles plein les yeux, aux rêves démesurés et au porte-feuille illimité. Sur sa route, se dresse le Bayer Leverkusen, solide club allemand managé par le grand Sami Hyypiä, ancien international finlandais et robuste défenseur central des Reds de Liverpool notamment. Suffisamment armé pour espérer faire peur au PSG? Pas certain. Alors, le verre cul-sec ou en plusieurs gorgée pour le club de la capitale?

Les points forts

Solide deuxième de Bundesliga, juste derrière le grand Bayern de notre Franckie national, et devant le Borussia Dortmund notamment, le Bayer semble proposer plusieurs arguments dans son effectif. Tout d’abord, son attaque, avec le talentueux Stefan Kiessling, grand attaquant complet allemand d’1m91, aux 6 sélections (seulement?). Sa saison est remarquable, tout comme les deux précédentes d’ailleurs. Un but tous les deux matchs pratiquement en moyenne pour lui (14 en 31 matchs). Sans oublier sa deuxième place au classement des buteurs la saison passée avec 25 réalisations. Il peut aussi compter sur ses compères d’attaque: Sidney Sam (allemand de 26 ans, 11 buts cette saison TCC) et Heung-Min Son (coréen de 21 ans, 10 buts), les deux ailiers très percutants. Une ligne offensive donc prometteuse pour affronter le PSG. Il faudra être vigilant.

Lors des rencontres importantes cette saison, le Bayer répond présent: victoire en Ligue des Champions contre la Real Sociedad et le Shaktar, nul en championnat contre le Bayern Munich, victoire à Dortmund dans l’immense Westfalonstadion appelé dorénavant Signal Iduna Park. Autant de matchs références qui peuvent servir aux hommes du bon vieux Sami.

Autre point fort, son capitaine Simon Rolfes, l’infatigable milieu de terrain. Très gros travailleur, autant sur le plan défensif qu’offensif qui ne rechigne jamais à l’effort et doté d’un très bon pied gauche. C’est clairement l’homme fort du onze d’Hyypiä.

Kiessling et Son, attaque débridée...
Kiessling et Son, attaque débridée…

Points faibles 

Au niveau des petites faiblesses de cet effectif, abordons premièrement la défense, pas forcément la plus sereine au niveau européen. Avec des joueurs inexpérimentés au top niveau: Spahic, ancien de La Paillade (avec l’accent héraultais si possible hein) ne compte que 6 matchs de Ligue des Champions, Toprak 12 matchs, et pour les latéraux, ce n’est guère mieux: 9 pour Hilbert et 6 pour Can. Relativement maigre comparé à l’ogre parisien, et ses arrières expérimentés dans la plus grande des compétitions européennes: 65 matchs pour Alex, 32 pour Thiago Silva, 71 et 26 pour Maxwell et Van der Wiel. Sacrée différence.

Le club allemand reste également sur 2 défaites consécutives (à domicile de plus!), et notamment la défaite en 1/4 de coupe à domicile face à Kaiserslautern, pensionnaire de Bundesliga 2. Pas forcément les meilleures conditions pour accueillir les potes de Zlatan.

Attention néanmoins à ne pas concéder l’ouverture du score, car cette saison, à chaque fois que les allemands ont inscrit le premier but du match, ils se sont imposés…

Le Paris SG part grandement favoris, mais à tenter le cul-sec, attention de ne pas boire la tasse…

Piazzo,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s