torgeir-borven(fc-twente)(25-08-2014)

Neuf mois, 9 mois, NEUF MOIS qu’il n’avait pas joué, à cause d’une grave blessure. Une saison entière, la durée d’une grossesse, sans pratiquer le plus beau sport du monde. Dur, pour un joueur en pleine progression et qui voulait prouver que son arrivée en Eredivisie n’avait rien à voir avec le hasard. Notre viking norvégien, Torgeir Borven, revient sur cet épisode et semble, plus que jamais, prêt à relever le défi de retrouver son niveau, celui d’un buteur scandinave en feu.

Torgeir, tout d’abord, comment vas-tu? Comment s’est passée la reprise de l’entraînement avec Twente?

Je vais bien merci, je viens de recommencer à m’entraîner avec mon équipe de nouveau, et j’ai joué mes premières minutes (en réserve). On se sent bien de retour sur le terrain ! C’était un peu étrange comme sensation, parce que ça faisait plus de 9 mois que je n’avais pas joué. Mais il n’a fallu que quelques minutes pour retrouver de bonnes sensations, comme avant ma blessure.

Peux-tu nous expliquer la nature exacte de ta blessure, qui t’a tenue éloigné des terrains plus de 9 mois…

Le problème que j’avais était en fait une bosse sur l’os de ma hanche, qui venait s’écraser sur l’acetabulum (cavité articulaire de l’os iliaque) quand j’étais en activité. Ceci a entraîné une déchirure de mon labrum (anneau de cartilage fibreux) et a rendu mon cartilage défectueux. J’avais probablement cette bosse depuis l’âge de 15-16 ans, mais je ne sentais aucune douleur jusqu’à 2011, et après avoir joué comme cela depuis quelques années, j’ai dû me faire opérer. 

Quand un joueur est blessé ainsi, le mental et la détermination sont essentiels. Cette longue période sans jouer n’a-t-elle pas été trop difficile? Comment as-tu abordé cette longue convalescence? 

Cela faisait 18 mois que je savais que cette opération était nécessaire, donc j’ai eu le temps de m’y préparer. J’ai pris le temps de m’y intéresser et n’était donc pas inquiet au sujet de cette opération. Au lieu d’être désolé de ce qui m’arrivait, j’ai décidé de me donner des objectifs pour la réadaptation, comme gagner des muscles, augmenter ma puissance au niveau des jambes, travailler avec mon cœur… Tout ça a très bien fonctionné pour moi, cela m’a servi de motivation pour travailler dur, afin de retrouver ma condition. Les résultats des tests sont positifs, et mes objectifs atteints. Maintenant, il n’y a plus qu’à retrouver les terrains ! 

maxresdefault

Les supporters de Twente sont heureux de te revoir sur le terrain. Comment s’est passé ton retour sur la pelouse avec l’équipe réserve?

Je me sentais vraiment bien en entrant sur le champ, ce moment où tu te dis que tu as bossé pendant plus de 9 mois, pour ça ! Mais maintenant, j’ai beaucoup de travail, pour retrouver une forme à 100% et pouvoir postuler à une place de titulaire dans le onze de départ ! 

La situation est compliquée pour le club cette saison. Mais l’équipe se donne les moyens sur le terrain pour s’en sortir et semble pouvoir le faire. Que penses-tu de cette saison et de l’avenir pour Twente?

Cette saison, c’est une question de survie ! Je pense sincèrement que le club peut repartir de zéro cet été. Twente est un grand club, et je suis sûr qu’ils vont revenir à l’endroit où ils se doivent d’être. 

Penses-tu pouvoir apporter à ce groupe sur cette seconde phase? Quel est ton objectif personnel? 

Mon seul but pour le moment, c’est d’être à 100%. Et quand je serais enfin prêt, je me fixerai de nouveaux objectifs. 

Quel est le joueur qui t’impressionne le plus dans l’équipe? Techniquement? Dans l’attitude? En tant que leader? 

Techniquement, je suis le plus impressionné par Hakim Ziyech et Kamohelo Mokotjo. Ils ont un sacré toucher de balle, et sont capables de « restaurer » les mauvaises passes qu’ils obtiennent. En tant que leader, je pense que Bruno Uvini est très important pour l’équipe. Il se donne toujours à 100% et c’est un vrai gagnant ! Dans l’attitude, difficile de nommer un joueur en particulier, car tout le monde travaille dur pour améliorer le rendement de l’équipe. 

image-4662241

Un peu de fiction maintenant, si un club de Ligue 1 te contacte, tu serais prêt à accepter?  Si le Stade Rennais frappe à ta porte, par exemple? 

(Rires) La Ligue 1 est un grand championnat, un cran au-dessus de l’Eredivisie. Donc si j’en ai l’opportunité, bien sur que cela serait intéressant… 

En tous cas Torgeir, nous allons suivre attentivement ton retour, en espérant te voir jouer et retrouver la confiance sur le terrain. Un dernier mot pour nos lecteurs? 

« Presque n’est jamais assez bon » (sourires).

Un grand merci à Torgeir Borven d’avoir joué le jeu de l’interview pour CDP. Il ferait presque partie de la famille. Nous le suivrons bien évidemment attentivement pour son retour, en espérant qu’il cartonne de nouveau devant les ficelles tremblantes d’Eredivisie.

Comment ça vous n’avez pas lu sa première interview? C’est par ici: Torgeir Borven, viking du futur.

Vidéo sur sa rééducation: Borven, rééducation. Youtube.

Torgeir Borven en stats:

Tippeligaen: 100 matchs, 35 buts / Eredivisie: 34 matchs, 4 buts / NM Cup: 8 matchs, 7 buts.

Piazzo,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s