Pour ce nouvel entretien, La Vista t’emmène à la rencontre d’un joueur atypique, historique mais surtout comme toi, comme moi ou comme ton voisin. Quand monsieur tout le monde devient, tout d’un coup, l’artificier d’une nouvelle ère pour son pays, pour sa sélection, en quelques secondes… Lee Casciaro, 36 piges, avant-centre de la sélection de Gibraltar revient pour nous sur son parcours, ses frangins, le développement du foot sur sa terre natale et sur la bouffe espagnole.

LC1

Salut Lee, peux-tu te présenter pour nos lecteurs? Quel est ton parcours?

Je m’appelle Lee Casciaro, je suis né à Gibraltar et j’ai vécu ici toute ma vie. C’est un petit pays d’environ 30.000 personnes. À l’âge de 7 ans, mon père m’a inscrit dans l’équipe de jeunes de Lincoln Red Imps et je joue encore pour eux aujourd’hui, à l’âge de 36 ans. J’ai aussi deux jeunes frères Ryan et Kyle qui ont également joué pour Lincoln toute leur vie et nous avons également représenté Gibraltar au niveau international.

Tu es donc le premier buteur en match officiel de la sélection de Gibraltar! Raconte nous en détail ce but, ce moment si particulier en Ecosse…

Notre premier but marqué contre l’Ecosse au niveau international a été un moment spécial pour nous tous! Non seulement moi-même, mais pour tout le monde à la maison et dans le stade, comme si un rêve était devenu réalité! Evidemment, nous avons fini par perdre le match, mais c’était un sentiment incroyable d’avoir a été le premier joueur à marquer un but officiel pour la sélection.

LC5
The Moment, Part I.

Il faut dire que l’Ecosse te réussit plutôt bien… Toi qui a permis à ton club de Lincoln de battre le Celtic en Ligue des Champions, en marquant l’unique but de la rencontre…

C’est vrai, jouer une équipe comme le Celtic, en Ligue des Champions et en gagnant le match chez nous, avec pour moi le but de la victoire, c’était au-delà de mes rêves… Probablement le sommet de ma carrière!

Cette sélection permet d’avoir un peu plus de regards portés sur le foot gibraltarien. Quels sont les axes de développement du foot chez vous?

Pour le moment à Gibraltar, Lincoln est en tête au niveau du développement des jeunes. Mais d’autres équipes travaillent dans ce sens. Le football est le sport principal ici. Le nombre d’enfants qui jouent au foot est important pour un petit pays comme le notre. J’espère que dans quelques années, nous pourrons voir plusieurs gibraltariens jouer à l’étranger, à un niveau plus élevé.

LC3
The Moment, Part II.

Comment fonctionne une sélection comme Gibraltar? Gérer le boulot, les matchs, les entraînements…

Heureusement, ici à Gibraltar, dans mon travail et avec mes collègues, tout le monde s’entraide. Les collègues nous remplacent pour que l’on puisse représenter Gibraltar. Nous sommes comme une grande famille.

Tu joues donc à Lincoln, qui reste sur 14 titres consécutifs. Ce championnat à 10 équipes, se joue sur le même terrain? Explique nous un peu…

Oui Lincoln a dominé la Ligue pendant 14 ans, et a perdu, l’année dernière juste pour un point… Gibraltar, comme je l’ai dit, est un petit pays de 3 miles de long, nous sommes à court d’espace donc nous n’avons qu’un stade pour jouer tous nos matches, mais le gouvernement et la GFA ont déjà commencé à construire un autre terrain de football, et le stade de Victoria qui est l’endroit où nous jouons tous nos matches à l’heure actuelle sera rénové et seule la première division sera en mesure de jouer ici.

Tu as effectué un essai avec un club anglais? Tu n’as jamais pu jouer dans le monde professionnel?

Je suis allé à l’étranger pour effectuer un essai oui, à Dagenham & Redbridge FC il y a plusieurs années, mais cela n’a pas été concluant. Puis j’ai obtenu un travail ici à Gibraltar. Jouer au football était un hobby. Evidemment, maintenant, en jouant en UEFA, la plupart des joueurs sont devenus semi-pros, avec un revenu, notamment pour les matchs de Ligue Europa.

Une autre particularité pour toi, c’est que tu joues avec tes deux frangins en sélections et en club. C’est carrément une histoire de famille en fait…

Jouer au football avec mes deux jeunes frères a été et est toujours un moment très fier pour tout la famille. Mon père avait l’habitude de représenter Gibraltar aussi, mais en faisant du hockey. Le sport a toujours été au centre de notre famille.

LC6
Les trois frères.

Qu’est ce que ça fait cette petite notoriété, tout d’un coup? 

Evidemment, c’est une petite communauté ici, et tout le monde connaît tout le monde. J’ai été pas mal sollicité, pour des interviews notamment. Je peux comprendre maintenant ce que ça fait pour les joueurs pros, tous les jours, ça doit être prenant… Mais j’ai représenté mon pays de nombreuses années, bien avant que nous allions en UEFA, donc rien n’a vraiment changé pour moi, je continue à être le même dans la vie quotidienne, dans mon style de vie.

Tu suis un peu le foot français? Ou un autre club en particulier?

Je ne suis pas vraiment la Ligue française non, mais plus la Ligue anglaise, car c’est beaucoup plus compétitif. J’aime bien Manchester United.

Quel joueur t’as le plus impressionné sur le terrain?

Robert Lewandowski, tout ce qu’il fait est très fort, sa vitesse et sa finition notamment.

Comment se passe la vie à Gibraltar? Plutôt à l’espagnole avec une bonne paëla ou à l’anglaise autour d’un brunch? 

Ce qui est bien ici à Gibraltar, c’est que nous avons le meilleur des deux mondes. Bien sur nous sommes britanniques. La plupart d’entre nous est bilingue et puis nous avons le beau temps et les gens sont très sympas. Après, je préfère le style de vie et la bouffe espagnole.

Une idée de ce que tu aimerais faire par la suite? L’envie de continuer à développer le foot à Gibraltar?

Une fois que j’aurais raccroché les crampons, qui sait, aller passer des qualifications, des diplômes de gestion… Mais je ne sais pas combien de temps je vais jouer encore, mais du moment que ma santé et le fait d’être compétitif me permettent de jouer, je continue aussi longtemps que possible.

Qu’est ce qu’on peut te souhaiter Lee? Et à la sélection?

On peut espérer, pour la sélection de Gibraltar, d’accrocher quelques points lors des matchs officiels, d’obtenir des résultats positifs contre les équipes que nous affronterons…

LC4

Un grand merci à Lee Casciaro pour sa disponibilité, on lui souhaite, ainsi qu’à la toute jeune sélection de Gibraltar, plein de réussite pour la suite. See you soon, amigo.

Piazzo,

Crédit photos: Terminus Europe, Olive Press, Daily Mail, UEFA.com, Dhnet.be.

Un commentaire sur « Interview – Lee Casciaro: « Un rêve devenu réalité » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s