vi-725120-756x422

S’il existe un championnat où certains de nos joueurs français pourraient s’éclater dans un football offensif, dans un pays qui baigne dans le foot sans avoir à partir trop loin de l’hexagone, c’est bien aux Pays-Bas ! L’Eredivisie est une ligue attrayante de par son spectacle et ses jolis stades animés et passionnés. Certains compatriotes n’hésitent pas à franchir le cap, et ils auraient tort de s’en priver. Direction Utrecht, où je me suis entretenu avec des supporters du club, Rodney, WesselJorg & Loic Loval-Landré, ancien joueur d’Utrecht (janvier 2007 à août 2010) à propos des frenchies passés par le club rouge et blanc.

Ils sont dix à avoir porté le maillot d’Utrecht depuis le début des années 2000: Didier Martel, Edouard Duplan, Marc-Antoine Fortuné, Mathieu Delpierre, Franck Grandel, Loic Loval-Landré, Louis Nganioni, Jean-Christophe Bahebeck, Sébastien Haller et bien évidemment, David Di Tommaso, décédé subitement le 29 novembre 2005, alors qu’il jouait pour le club batave… Et dont l’esprit et le visage sont toujours bien présents à Galgenwaard, le stade d’Utrecht (Voir notre récit du périple aux Pays-Bas). Entretien.

FC-Utrecht-in-speciaal-tenue-voor-Di-Tommaso-sportnieuws-nl-15470468-756x422

De quels joueurs français vous rappelez-vous le plus?

Rodney Bouwhuizen: Martel, Duplan, Nganioni, Haller, Fortuné, Delpierre…

Wessel (Utrecht TV): Je travaille pour le FC Utrecht TV, donc je pense que je connais à peu près tous les joueurs qui ont joué pour le FC Utrecht. Sébastien Haller, Didier Martel, Edouard Duplan, Marc-Antoine Fortune, Loic Loval, Franck Grandel, Mathieu Delpierre, Louis Nganioni et maintenant Jean-Christophe Bahebeck. Et bien sûr, David di Tommaso, mais vous savez qu’il est décédé…

Jorg Rademaker: C’est difficile. Sébastien Haller était le dernier, alors je me souviens de lui le mieux. Aussi à cause de ses nombreux buts, bien sûr. Mais je suis sûr que nous n’oublierons jamais Edouard Duplan. Un vrai gentleman et un grand joueur avec une technique incroyable…

Pourquoi ces joueurs? Qui vous laisse la meilleure impression?

RB: Martel était un joueur décent pour Utrecht et est maintenant scout pour le club. Il a amené Haller à Utrecht, peut-être le meilleur attaquant que nous ayons jamais eu. Duplan était un héros notamment pour tous ses buts contre notre grand rival, l’Ajax. Fortuné était un très bon attaquant et Delpierre un excellent défenseur. Mais le plus important, ça reste David di Tommaso. Il est une légende pour notre club et fut malheureusement décédé subitement, un jour après sa performance parfaite contre l’Ajax…

W: Hmm, Sébastien Haller. Mais Di Tommaso, c’est une histoire très spéciale vous savez…

C’est un désir de recruter français à Utrecht? Didier Martel est aujourd’hui scout au club, ça joue clairement?

RB: Eh bien, les joueurs français sont presque toujours parfaits dans ce club. Donc oui, je pense que c’est un désir.

W: Hmm, je ne pense pas que ce soit spécialement les joueurs français. Mais avec un scout français, le chemin est forcément plus court pour les recruter, que par rapport à un joueur anglais par exemple. Oui, ça joue c’est sûr. J’ai vu Martel parler hier avec l’entraîneur sur le terrain d’entraînement. Ce que je sais, c’est que c’est lui qui a ramené Sébastien Haller ici…

haller-utre-nnn
Sébastien Haller, tueur des surfaces.

Et Jean-Christophe Bahebeck dans tout ça?

RB: J’aime beaucoup Bahebeck, mais il s’est blessé très rapidement et n’a joué que quelques matchs. Il y a des rumeurs qui disent qu’il restera une autre année au club, prêté par le PSG.

W: Il a montré de belles choses malgré le peu de temps qu’il a pu avoir, c’est intéressant. Vous pouvez voir qu’il sent le football. Depuis la semaine dernière, il est de retour sur le terrain d’entraînement. J’espère que le club le prendra pour une autre saison. Jusqu’à présent, je sais qu’ils ne peuvent pas l’acheter. Donc, cela serait un autre prêt. Je pense qu’il y a 70% de chance qu’il reste ici la saison prochaine.

Il n’y a pas assez d’échanges de joueurs entre la France et les Pays-Bas?

RB: Oui, je suis d’accord avec ça…

W: Hmm je ne sais pas si ce n’est pas assez. Mais à mon avis, ils ne sont pas tellement de joueurs français aux Pays-Bas. Nous avons plus de joueurs scandinaves je pense. Je ne sais pas si la compétition hollandaise est suffisamment attrayante pour les joueurs français. Je pense qu’ils choisissent l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie…plus que les Pays-Bas…

JR: Je pense qu’il devrait y en avoir plus. En général, il y a plus d’argent dans le football français, mais les joueurs qui n’y arrivent pas ont une grande chance ici. Les différences culturelles ne sont pas si grandes.

david-di-tommaso

La disparition de David di Tommaso, c’était un véritable choc pour les fans du club… Pouvez- nous en dire plus? 

RB: Il était très bon défenseur central, au pied gauche, avec beaucoup de passion. Il a également marqué un coup franc parfait. Il a été «Joueur de l’année» lors de sa première saison à Utrecht. Après son décès, le trophée du Joueur de l’année est renommé. Maintenant c’est le ‘David di Tomasso Trofee’.

W: Oui c’était un choc, et ça l’est toujours aujourd’hui… Nous avons dailleurs réalisé un documentaire sur sa disparition.

JR: David di Tommaso, un joueur qui aurait probablement eu un bel avenir. Pour Utrecht, il était un joueur impressionnant, remportant le trophée du joueur de l’année dès sa première année ici. C’était un choc quand il est décédé, surtout deux jours après le meilleur match qu’il a joué pour Utrecht. Je me souviendrai toujours de lui avec de grands sentiments.

Retrouvez ci-dessous, le documentaire consacré au français.

Petit entretien, à présent, avec Loic Loval-Landré, ancien joueur du club durant 3 ans et demi, et qui connais bien la maison. Il a également joué pour le Cercle Bruges, De Graafschap, Go Ahead Eagles, Sochaux, Valenciennes ou encore Vannes et Orléans. Il nous parle de son passage dans la Randstad.

24054_med_loic_lovalLoic, peux-tu nous raconter ton expérience du côté d’Utrecht?

J’ai passé 3 ans et demi à Utrecht. C’est le plus gros club dans lequel j’ai joué. On a eu la chance de jouer l’Europe, on a eu une saison avec 8 internationaux ! Ce club est un subtoper (c’est à dire les clubs qui arrivent après l’Ajax, le PSV, Feyenoord, AZ) avec l’ambition de jouer l’Europe à chaque saison! C’est un très bon club, très structuré avec un esprit familial. Les supporters sont très fanatiques et exigeants, mais le stade est pratiquement toujours complet !

Quels sont les joueurs qui t’ont impressionnés là-bas?

Les deux joueurs les plus talentueux avec qui j’ai joué sont Lucian Sânmartean, un roumain, et Dries Mertens ! Sânmartean était très technique, très difficile de lui prendre la balle, une superbe vision du jeu, il voyait tout avant les autres, et possédait un très bon pied. Sinon, j’ai vu la progression d’Huntelaar, de Suarez, et j’ai eu la chance d’avoir eu Edgar Davids en adversaire direct ! Sinon il y avait aussi le grand PSV, Cocu, van Bommel, Alex, Kluivert ! Et les van der Vaart, Sneijder etc..

Si tu devais retenir un match?

Peut-être le jour où on gagne 6-1 contre le Sparta Rotterdam, et que j’en marque trois avec une passe décisive ! Et aussi le dernier match de playoff où je marque et ça nous qualifie pour l’Intertoto, ce qui m’a permis d’avoir ma première expérience européenne.

Tu as joué avec d’autres français aussi à Utrecht…

Oui, j’ai joué avec Marc-Antoine Fortuné et Franck Grandel. D’ailleurs j’ai toujours des contacts avec lui, il est entraîneur des gardiens à l’US Boulogne sur Mer, en National.

2xgV_b12lGe_m
Marc-Antoine Fortuné

Le FC Utrecht fait partie de ces bons clubs d’Eredivisie, qui joue régulièrement les places qualificatives pour les coupes d’Europe. Le club reste aussi, sur ces quinze dernières années, sur quatre finales de coupe, deux victoires (2003 & 2004) et deux défaites (2002 & 2016). Vainqueur également de la Supercoupe des Pays-Bas en 2004. Cette saison, les hommes de Jean-Paul de Jong (ah bah tient, un prénom français, c’est drôle ça) tiennent une jolie 5ème place, et joueront donc les plays-off pour une place en Europa League. Ce club ainsi que ce championnat hollandais offrent de jolies perspectives d’avenir pour certains joueurs français qui manqueraient de temps de jeu dans l’hexagone. Ils ne sont pas nombreux, et vice versa avec le championnat français, qui n’accueille que très peu d’hollandais au fil des saisons. Alors, qui est chaud pour construire une passerelle?

Un grand merci à Rodney Bouwhuizen, Jorg Rademaker & Wessel, ainsi qu’à Loic Loval-Landré, pour leur disponibilité. Une pensée pour David di Tommaso.

A bientôt, pour de nouvelles aventures,

Piazzo,

Crédits photos: Live Futbol, Football Oranje, Sport Nieuws & FC Utrecht.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s