Lors d’un dernier billet, nous avons pu nous rappeler aux bons souvenirs de purges vécues route de Lorient, dans l’antre des rouges et noirs. Aujourd’hui, partons pour nos souvenirs heureux, les matchs qui ont marqué l’esprit de beaucoup d’entre vous. Voici les cinq affiches qui, pour vous, ont marqué l’histoire récente du Stade Rennais.

Rennes 2-0 Montpellier, 1/2 CDL le 16 janvier 2013.

supporters-rennes-envahissent-le-terrain-16-01-2013-rennes---montpellier-1-2-finale-coupe-de-la-ligue-2012-2013---20130117095323-3417

Il y a un truc que je ne pige pas. Nous sommes début janvier, et pourtant le Stade Rennais s’impose en coupe… Une place en finale espérée par tous ses supporters, et des images incroyables gravées dans nos mémoires. Les rouges & noirs iront défier l’AS Saint Etienne au stade de France. Malheureusement, la suite, tout le monde la connaît. Permettez moi de rester focalisé sur ces images de joies, de passion et d’amour route de Lorient. Julien Féret avait montré la voie à ses coéquipiers avant que Mevlüt Erding n’assomme complètement les montpelliérains ! Tu remets ça quand tu veux @staderennais hein.

Rennes 1-1 Atletico Madrid, EL, 29 septembre 2011.

1448551_10600657-sp0402-20110930-w001a

Cette affiche ressort pratiquement à chaque fois que l’on parle des meilleurs matchs route de Lorient. Vous aimez raconter cette rencontre et cette ambiance exceptionnelle. Pour Pierre, Sylvain, Kerva ou encore Roman, certainement l’une des plus belles qu’ils n’aient jamais vu à Rennes. Et vous savez quoi les gars, on remet ça cette année… Cette saison-là, les rennais avaient fort à faire avec une poule composée de l’Atletico donc, le Celtic et l’Udinese. Vous pouvez voir sur la photo ci-dessus que le grand Gabi était déjà sous les couleurs des colchoneros. Choc des titans entre les deux colombiens sur le front de l’attaque: Montaño vs Falcao. Dalmat régale et sert notre colombiano qui s’en va tromper Courtois d’une frappe déviée. Kembo affole les défenseurs madrilènes, Pitroipa et Mandjeck ont chacun la balle du break, Costil réalise une partie presque parfaite… Il ne manquait pas grand chose aux bretons pour remporter ce match. Kana-Biyik est à deux orteils d’enlever ce dernier ballon pour Juanfran à trois minutes du terme… Mais malgré ça, ce souvenir reste indélébile et les supporters rennais semblent prêts à revêtir ce costume d’Europa League, pour enflammer le Roazhon Park en 2018/2019… Vivement le 31 août.

Allez cadeau.

Rennes 3-1 Osasuna, Coupe UEFA, 15 septembre 2005.

00000000987

Septembre 2005, le Stade Rennais reçoit Osasuna pour ce début de saison 2005-2006 lors d’une opposition aller-retour pour pouvoir accéder à la phase de groupe. Parfaitement négocié par les hommes de Laszlo Bölöni, qui s’impose 3-1, grâce au doublé de l’inévitable Alexander Frei et un but du jeune retraité Youssouf Hadji ! 34 ans que le club et ses supporters attendaient ce retour en coupe d’Europe, et quelle fête ! La patte gauche de Monterubbio, celle de Källström, la finition de Frei, les accélérations d’Utaka, les coups de caboche de Ouaddou, tout y était ! Certains s’en rappellent comme si c’était hier, et moi le premier. « Toute la Bretagne fête la coupe d’Europe » peut-on lire sur ce fameux t-shirt distribué avant le match. Objet collector. En face, Milosevic, Webo & Raul Garcia n’ont rien pu faire. La vague bretonne était plus forte. Les caviars de Monterubbio mirent tout le monde d’accord.

https://dailymotion.com/video/xnwthl

Rennes 4-3 Marseille, Ligue 1, 21 mars 2004.

2ac76

S’il y a bien un avant-centre qui a marqué les années 2000 au Stade Rennais, c’est lui. Monsieur Alexander Frei. Numéro 23 dans le dos. 28 matchs de Ligue 1 pour 20 buts cette saison là. Un tueur, avec son complice, Olivier Monterubbio. Ce match face à l’OM reste un grand moment de par sa tournure. Battles ouvre le score sur une jolie bicyclette, avant que Frei n’égalise de la tête ! Le suisse double la mise face à un Barthez médusé. Mais Didier Drogba crucifie Chaigneau sur un geste pur et puissant. Frei redonne l’avantage sur une frappe foudroyante avant que Hassan Mido n’égalise à nouveau ! Notre sauveur viendra terminé ce match en beauté d’une belle frappe croisée au ras du poteau de Fabien Barthez. 4-3, la messe est dite. Notre champion 98 en fait encore des cauchemars. Cette saison là, les rennais régalent à domicile: 4 buts face à Marseille, Sochaux, Bastia, Ajaccio, Montepellier. 3 buts face à Bordeaux et face à Lyon ! Une attaque de folie et un spectacle garanti route de Lorient… Souvenirs en vidéo avec notre partenaire Rouge Mémoire:

Rennes 3-0 Lyon, Ligue 1, 5 octobre 2008.

644643662.jpg

Ce match face à l’Olympique Lyonnais en octobre 2008 ressort souvent. Notamment pour la performance d’un artiste, Mickaël Pagis. Joueur atypique, frappe chirurgicale, avec un sens du placement hors du commun. L’histoire est belle pour celui qui n’a découvert la Ligue 1 qu’à 28 ans. Les supporters rennais en gardent un souvenir incroyable. J’imagine que les marseillais et strasbourgeois également. Quant au défenseur lyonnais Cris, on a pas osé lui poser la question. 3-0, triplé de Pagis, dont cette frappe imparable et fantastique lors du troisième but. Véritable chef d’oeuvre d’un artiste hors-pair. Pagistral, comme dirait l’autre.

Ces 5 rencontres auront marqué les supporters rennais, même si d’autres matches auraient également pu trouver leur place dans ce billet. Mais ce qui est certain, c’est que les bretons en revivront d’autres, car le football ne s’arrête jamais, et avec l’épopée européenne qui approche, le Roazhon Park s’apprête à vivre de grands moments, à nouveau. Vivement la saison prochaine. Kenavo.

598a59a37b1451fc4c85c4226f5f90e0-stade-rennais-rennes-peut-enfin-etre-fier.jpg

Piazzo,

 

Crédit photos: Ouest France / La dépêche / Le Télégramme / Lequipe / Made in Foot. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s