Une Inter inspirée et ambitieuse

La saison débutera le 19 août prochain en Italie avec la reprise de la Serie A, mais celle de l’Inter a débuté depuis un bon moment. Les nerazzurri ont déjà recruté cinq joueurs, et pas n’importe lesquels. Petit point sur les profils ciblés et qui apporteront, sans aucun doute, une aide précieuse à cette équipe pour cette belle et grande saison 2018-2019.

Défense de fer.

stefan-de-vrij-va-quitter-la-lazio-a-la-fin-de-la-saison_220949.jpg

Le premier domaine que Spalletti cherche à perfectionner et enrichir, est la défense. La charnière centrale Miranda – Skriniar est incroyablement efficace mais limitée si l’un de ces deux rocs venait à se blesser. De plus, recruter un défenseur central supplémentaire offre la possibilité au coach intériste de pouvoir jouer dans un système différent (3-5-2). L’élu est hollandais, et connait bien le Calcio, pour avoir évolué à la Lazio depuis quatre saisons. Stefan de Vrij, solide gaillard de 26 ans, a déjà joué près de 100 matchs en Serie A et a porté les couleurs de sa sélection à 36 reprises. Rien que d’imaginer une défense centrale composée de ces trois monstres peut donner des sueurs froides aux avants du championnat italien… Point non-négligeable, de Vrij était en fin de contrat du côté de Rome et arrive donc libre en Lombardie. Une aubaine.

Autre recrue défensive, on peut même parler de recrue défensivo-offensive: Kwadwo Asamoah, 29 ans, qui arrive lui de la Juventus, grand habitué des titres et des grands matchs. Le ghanéen apportera sa grinta et son expérience au Meazza, et Spalletti pourra compter également sur le natif d’Accra pour évoluer dans deux systèmes différent (tout comme de Vrij): le 4-2-3-1 souvent utilisé lors de la saison dernière et le fameux 3-5-2. Asamoah connaît bien ce système, pour l’avoir emprunté avec la Juve précédement. Généreux dans l’effort, endurant et bon centreur, il possède toutes les qualités requises pour ce poste sur le côté gauche. Un côté gauche trop souvent friable à Milan, depuis un bon moment. Bisous Chivu.

Milieu explosif.

skysports-radja-nainggolan_4346191.jpg

Troisième recrue nerazzurra, et certainement la plus prestigieuse de ce mercato estival, le Belge Radja Nainggolan, la trentaine, arrive tout droit de la Roma. Grand absent du mondial en Russie, il apportera sa folie et son excentricité au milieu de terrain de l’Inter. Un milieu de qualité mais qui manquait indéniablement d’un joueur de caractère, un rameuteur de troupe, un soldat fidèle prêt à tout pour donner satisfaction aux tifosi. Le genre de joueur à fort caractère, qui plaît beaucoup et sur qui tu peux compter dans les moments délicats, quand ton groupe à besoin d’un sursaut d’orgueil. Grand artisan de la belle saison romaine la saison passée (31 matchs, 4 buts, 9 passes décisives), il retrouvera Luciano Spalletti, avec qui il a travaillé dans la capitale italienne. Le fait que le belge soit polyvalent au milieu est une chose positive pour son entraîneur: milieu récupérateur dans un 4-2-3-1, ou encore derrière les deux attaquants dans un 3-5-2, il possède plusieurs flèches à son arc. Du haut de ses 286 matchs de Serie A, le Ninja tentera cette saison d’enfin décrocher un titre dans sa carrière, lui qui aura été trois fois vice-champion d’Italie avec la Louve… Nouveau club, nouveau cap, nouveau défi. NINJA.

Attaque jeune et virevoltante.

Matteo Politano, 24 ans, néo-international italien, a signé en provenance de Sassuolo, avec qui il a réalisé une bonne saison: 39 matchs, 11 buts et 5 passes décisives, toutes compétitions confondues. Le joueur formé à la Roma, a connu sa première sélection récemment, lors d’une rencontre face à l’Arabie Saoudite au moi de mai dernier (victoire 2-1, remplacé ensuite par Verdi). Il fait partie de cette nouvelle génération de Roberto Mancini et tentera de franchir un cap en rejoignant l’Inter. Il sera très utile aux nerazzurri sur le front de l’attaque, car il peut jouer sur les deux ailes ainsi qu’en deuxième avant. Au vu des différentes compétitions du club la saison prochaine, l’allant offensif bleu et noir aura bien besoin de profils distincts pour faire la différence. Ce pur gaucher ajoutera une touche technique et rapide à l’attaque milanaise.

DhRU-HfXUAEoYNJ.jpg

Pour épauler son capitaine et buteur providentiel Mauro Icardi, Luciano Spalletti peut également compter sur une recrue d’une filière bien connue. Celle de l’Argentine, nation représentée régulièrement dans l’effectif lombard, et ce depuis des années (voir Inter, made in Argentina). Lautaro Martinez, alias El Toro, 20 piges et déjà présenté comme un véritable crack en Argentine. Javier Zanetti ne tarit pas d’éloges sur le nouveau joueur de l’Inter: « Lautaro est un joueur qui réalise des prestations optimales. C’est un attaquant phénoménal. Il est complémentaire à Icardi, ils sont différents, mais ce sont deux très grands attaquants ! » L’Argentin évoluait au Racing Club, au pays, dans le club de cœur d’un certain Diego Milito, toujours très proche de l’Inter. 27 matchs pour 18 buts la saison passée. Rien que ça. Aux côtés de Mauro Icardi, Ivan Perisic, Antonio Candreva, Yann Karamoh, Eder et Politano, ça donne le vertige. Espérons que les attentes soient comblées sur le terrain. Sur le papier, en tous cas, c’est validé.

Et ce n’est certainement pas terminé, l’Inter cherche encore à se renforcer au poste de latéral droit et milieu défensif. Les noms de Vrsjalko (Atletico Madrid), Florenzi (AS Roma) et Mousa Dembélé (Tottenham) reviennent avec insistance dans les médias transalpins. Une chose est sûre, les tifosi sont prêts pour une grande saison. Tous espèrent revoir leur Inter sur le toit de l’Europe. En attendant, elle vient de revenir dans la cour des grands, et c’est déjà pas si mal.

« Autant vous dire que je suis complètement surexcité du bocal à l’aube de cette saison ».

Forza,

Piazzo,

Photos Foot Mercato & Inter.

Publicités