BRMJbAxb

C’est encore un (très) jeune joueur, 20 ans, mais il possède déjà une grosse expérience à travers plusieurs passages dans des clubs différents. Partons à la découverte de Moïse Adilehou, qui vient de s’engager au Slovan Bratislava, en Slovaquie.


 

Tout d’abord, comment se passe ton arrivée en Slovaquie, pas trop difficile de débarquer dans un nouveau pays?

J’ai été très bien intégré, c’est un très bon groupe, ouvert, qui n’hésite pas à venir vers toi en dehors et sur le terrain pour te connaître et te donner des conseils, donc forcément l’intégration est rapide. Aucune difficulté au niveau de la langue, je me débrouille avec l’anglais et le portugais, et niveau mode de vie, c’est le même qu’en France (entraînement,nourriture…).

Ce départ vers le Slovan Bratislava, c’est pour franchir un nouveau palier? Pourquoi avoir quitter l’AS Vitré?

Oui effectivement, je n’étais pas professionnel et j’avais l’occasion de le devenir. C’est un club qui chaque année joue minimum les barrages de Ligue des Champions, et tous les matchs sont télévisés. Quand tu es en CFA en France, et qu’il y a ce genre de challenge qui se présente, tu ne réfléchis pas 2 fois. J’ai quitté l’AS Vitré car j’avais l’opportunité de retrouver une structure professionnelle tout simplement.

vitre-la-chasse-aux-points-pour-confirmer

Tu as déjà pas mal voyagé, avec notamment, un passage au FC Porto à l’âge de 15 ans, et un titre de champion du Portugal U17? Quel souvenir gardes-tu de ce passage au Portugal?

C’est vrai que j’ai pas mal voyagé, j’ai été champion U17, j’en garde de très très bons souvenirs, sans doute les meilleurs dans ma carrière de jeune, j’ai été surpris par la qualité de mon ancienne équipe au niveau technique, tactique et le sérieux. Au FC Porto, tout est une question de technique et ça joue « que » pour la gagne. Après une semaine passée là-bas, j’ai compris que j’étais dans un grand club et que cette année-là, j’allais beaucoup progresser.

Tu es encore un jeune joueur, mais tu as connu déjà pas mal de clubs, penses-tu que c’est un point positif pour ton évolution et pour ton acquisition d’expérience?

Je ne regrette rien, chacun son parcours, si aujourd’hui je suis au Slovan Bratislava, c’est qu’il fallait que je franchisse ces étapes pour aller au plus haut niveau. C’est un point très positif, car quand tu passes du FC Porto au Pau FC (CFA) deux ans après, mentalement ça te « met un coup », mais je pense que c’est à ce moment de ma carrière qu’il y a eu un déclic, je me suis relevé là où beaucoup de jeunes comme moi, à ce moment de leur carrière, sont restés à terre.

Le Slovan s’est relancé dans la course au titre en Slovaquie, comment abordez-vous cette dernière ligne droite?

Nous sommes seulement à 4 points du premier, on va espérer un faux pas de leur part, en attendant de les recevoir à trois journées de la fin. Je pense que ce sera le match du titre.

Quel a été le discours du club pour te faire venir? Qu’est ce qui t’a motivé à relever ce défi?

Tout simplement que le Slovan est un club connu en Europe, qui joue régulièrement l’Europa League. J’ai la chance de jouer avec des internationaux comme Robert Vittek ou encore Marko Milinkovic.

Le fait d’être avec Claude Dielna (ancien acéiste notamment) doit aider dans ton intégration…

Oui énormément car il parle l’anglais couramment contrairement à moi, il a joué en Ligue 1 et a une grosse expérience, je ne peux qu’apprendre à ses côtés. Il me donne beaucoup de conseils,savoir comment se passe le monde professionnel, etc…

Quel est ton projet à moyen terme, tes ambitions?

Mon projet dans un premier temps est de faire le maximum de matchs possibles pour prendre de l’expérience et de continuer ma progression.

Il y a t-il un club dans lequel tu rêverais d’évoluer? En France? Et à l’étranger?

J’ai grandi à Paris donc forcément mon club de cœur est le Paris SG, sinon à l’étranger je rêverais de jouer pour Arsenal ou le FC Barcelone…

Quel regard portes-tu sur la Ligue 1 actuellement? Il y a t-il un club que tu apprécies particulièrement?

Je suis beaucoup la Ligue 1, car j’ai beaucoup d’amis qui y jouent, comme je vous l’ai dit, je rêverais un jour de jouer pour le PSG mais il y a un club que j’apprécie depuis tout petit, c’est l’Olympique Lyonnais.

As-tu, dans un coin de ta tête, la sélection béninoise? Est-ce un objectif pour toi?

Oui car tout joueur professionnel rêve de représenter son pays un jour, maintenant le sélectionneur fera son choix moi je continuerais de bosser dans mon club et je répondrais présent si je suis amené à être sélectionné.

 

IMG_3383-630x0

 

Moïse Adilehou arrive donc au Slovan Bratislava avec l’envie de franchir un palier, et de pourquoi pas, goûter à la coupe d’Europe… D’ailleurs, le Slovan lutte pour le titre avec Trencin (le premier ira en qualification pour la LdC, et 2ème et 3ème en qualification pour l’EL). En espérant une issue positive pour lui et son nouveau club…
Nous suivrons attentivement ses progrès et son parcours. Bon vent à lui.

Parcours de Moïse Adilehou (20 ans):

ES Nanterre, AC Boulogne-Billancourt, FC Porto (POR), Valenciennes, Pau FC, AS Vitré, Slovan Bratislava (Slovaquie, depuis 2016).

Piazzo,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s