Après sa belle cinquième place obtenue en mai dernier, le Stade Rennais a retrouvé l’Europe après sept années de disette. Sa dernière participation remontait en effet à l’exercice 2011-2012, en compagnie de l’Atletico Madrid, vainqueur de l’édition précédente, du Celtic Glasgow et de l’Udinese d’Antonio Di Natale. Les rouges et noirs étaient repartis avec trois matchs nuls et trois défaites, mais quelques prestations abouties. Les supporters du club breton n’attendaient qu’une chose: goûter à nouveau aux joies de la coupe d’Europe, des ses affiches exotiques, historiques ou encore prestigieuses. Le Stade Rennais a décidé de passer la vitesse supérieure avec Sabri Lamouchi aux commandes. Le technicien français peut compter sur un groupe de qualité mis à disposition par le président lors du dernier marché estival. Un recrutement en adéquation avec les ambitions du club. Les amoureux du Stade Rennais pouvaient se permettre d’envisager une belle saison, avec un projet de jeu emballant et une belle ambiance au Roazhon Park. Mais cette dernière ne se passe pas, pour l’instant, vraiment comme prévue. Engluée dans la deuxième partie de tableau, les coéquipiers de Benjamin André doivent redoubler d’efforts pour inverser la tendance. La Ligue Europa devait et doit servir d’échappatoire, notamment pour les supporters bretons…

La coupe d’Europe permet aux clubs de jouer face à certains adversaires méconnus du grand public. Le FK Jablonec en est un excellent exemple. Le club tchèque participe pour la première fois à une phase de poule de Ligue Europa. Le Stade Rennais était donc dans l’inconnu (ou presque) face à cette équipe. Avant le match retour prévu jeudi soir, La Vista est allé à la rencontre de Vlastimil Hruby, (Rugueux en français…), le gardien de cette troupe surprenante.

L’équipe tchèque enchaîne sur le plan national depuis son match face aux rennais et semble en position de causer quelques problèmes aux hommes de Sabri Lamouchi. Le week-end dernier, Jablonec a ramené un bon point (0-0) lors d’un déplacement périlleux du côté de Prague pour y affronter le Sparta, l’un des clubs phares du pays. Les tchèques doivent leur qualification en Europa League suite à une belle troisième place obtenue la saison passée. « Je me suis senti soulagé parce que nous n’avions pas réussi à gagner la finale de la coupe à domicile qui garantissait le fait d’être européen la saison suivante. Cette troisième place était un Plan B et je suis content qu’il en soit ainsi… » se souvient le portier tchèque. « C’est la première fois que nous jouons cette phase de poule de Ligue Europa, c’est donc le plus grand succès de notre club. On espère pouvoir à nouveau jouer le haut de tableau en championnat pour y revenir le plus rapidement possible ! » Avant d’enchaîner sur le match disputé au Roazhon Park lors de l’aller (2-1 sur ce fameux penalty d’Hatem Ben Arfa en toute fin de rencontre): « Je dois avouer que j’étais un peu nerveux dans les couloirs, mais une fois que je suis entré sur la pelouse, tout est retombé, j’ai vite été dans le bain et concentré ».

Il se permet même de complimenter le Roazhon Park: « Ce stade est parfait, l’environnement et le cadre étaient top. Les supporters étaient présents, c’était parfait. Dans ce genre de moments, il faut adhérer et profiter, tout simplement ». Malheureusement, en plus d’avoir encaissé ce but de Ben Arfa dans les ultimes secondes, Vlastimil Hruby et ses compères n’ont pas pris le temps de goûter à la galette-saucisse. Sacrilège. Comment est-ce possible? « Nous n’avons pas pu malheureusement, nous sommes restés à l’hôtel avant d’aller au stade, nous n’avons pas eu le temps. » Notre interlocuteur nous révèle l’identité du club qu’il rêve d’affronter: « Je suis un grand fan de Manchester United, j’aimerais donc jouer contre eux une fois dans ma vie, si possible ».

En attendant, nos amis tchèques vont défier le Stade Rennais ce jeudi soir, avec un tout petit espoir de qualification, tout comme les visiteurs bretons. Une rencontre extrêmement importante pour les deux équipes. Invaincus à domicile en Europa League, les hommes de captain Hubschman ne seront pas faciles à contourner. Comme Astana ou Kiev d’ailleurs. Cette poule accessible de base, se transforme en véritable traquenard. Au jeu du pronostic, pour Hrubý, « Jablonec va s’imposer 2-1 » (sourire). Le Stade Rennais en sortira-t-il grandi?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s